Retour

Acné rosacée

Publié le , 3 min de lecture
Illustration - Nabla
Karima Amazzough
Médecin généraliste

L'acné rosacée est une maladie dermatologique qui peut provoquer des rougeurs et de la fièvre. Quels sont les symptômes qui permettent de la reconnaître ? Quels facteurs la favorisent ? Comment la traiter ? Nabla répond à toutes vos questions dans cet article !

Définitions et symptômes

L’acné rosacée, c’est quoi ?

L’acné rosacée (ou rosacée) est une maladie dermatologique fréquente, surtout chez les personnes à peau claire. Elle touche les petits vaisseaux sanguins du visage, provoquant des rougeurs. La cause exacte de la rosacée est encore inconnue, mais certains facteurs la favorisent.

La forme vasculaire (ou couperose)

Il s’agit de la forme la plus courante. Elle se traduit notamment par l’apparition de rougeurs au centre du visage (sur les joues, le nez, puis le front et le menton) et de bouffées de chaleur. La peau du visage peut alors devenir chroniquement enflammée, avec des vaisseaux dilatés sur les joues et le nez.

La forme papulo-pustuleuse

Les symptômes vasculaires de la rosacée sont complétés par des lésions de la peau : des papules rouges et des pustules. Celles-ci apparaissent au milieu du visage et ne donnent pas envie de se gratter.

La forme hypertrophique

Plus rare, la forme hypertrophique est le stade ultime de la rosacée. Elle se caractérise par le rhinophyma : le nez devient large, parsemé de vaisseaux sanguins dilatés et de boursouflures violettes. Cette forme a d’autant plus de conséquences psychologiques.

La forme oculaire

Elle peut se traduire par une conjonctivite, une kératite (inflammation de la cornée) ou une blépharite (inflammation de la paupière). Il est alors nécessaire d’effectuer une consultation ophtalmologique.

forme-acne-rosacee

Facteurs favorisants

Le rôle clé de la température

La rosacée peut être déclenchée par des températures basses ou élevées, et plus encore par des changements thermiques brusques : du froid au chaud en particulier.

Il est conseillé d’éviter de s’exposer au vent et au soleil : le soleil notamment peut exacerber la rosacée, il faut donc utiliser un écran solaire à SPF élevée lors de l’exposition (SPF 30 ou supérieur).

Reconnaître les facteurs favorisants

Plus largement, il s’agit d’éviter d’échauffer le corps. Certains facteurs d’échauffement sont :

  • Les exercices physiques intenses
  • Les épisodes de fièvre
  • Les bains brûlants
  • Les fortes émotions
  • La consommation d’alcool, de nourriture épicée ou de boissons chaudes
  • Certains cosmétiques, notamment ceux contenant de l'alcool
  • Certains médicaments comme les corticoïdes et les anti-hypertenseurs
  • Les facteurs hormonaux

Traitements

Adopter des mesures hygiéno-diététiques

Celles-ci permettent d’éliminer les facteurs déclenchants ou aggravants de la rosacée.

  • Adopter une alimentation peu épicée, limiter boissons chaudes et aliments déclenchant des poussées de rosacée.
  • Ne pas boire d’alcool : celui-ci aggrave les symptômes.
  • Ne pas pratiquer d’activités physiques intenses.
  • Couvrir son visage ou porter une écharpe en sortant pour se protéger du vent et du froid.
  • Éviter de s’exposer au soleil et utiliser une protection solaire.
  • Utiliser des cosmétiques non-comédogènes, ne contenant pas de parfum ou d'alcool.

Traiter la forme vasculaire

Une intervention au laser ou un traitement local à base de brimonidine (gel d’application locale) permet de réduire les rougeurs.

Traiter la forme papulo-pustuleuse

Un traitement médicamenteux peut être utilisé. Le plus souvent, il s’agit d’un antibiotique local (une crème à base de métronidazole ou de clindamycine) ou oral (cyclines).

Il est aussi possible d’appliquer localement de l'ivermectine en crème ou de l’acide azélaïque en crème ou en gel.

Traiter la forme hypertrophique

La forme hypertrophique de la rosacée comme le rhinophyma peut être traitée par un acte chirurgical. Néanmoins, un traitement d'entretien sera souvent nécessaire afin d’éviter les possibles rechutes.

L'acné rosacée est fréquente et provoque des rougeurs qui peuvent représenter une source d'inconfort. Cependant, il ne faut pas s'inquiéter. L'adoption de bonnes mesures hygiéniques permettent d'agir sur les facteurs aggavants connus et donc de limiter son apparition. Si celle-ci persiste, il existe également des traitements permetant de l'éliminer.

Vous avez encore des questions ? N'hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application gratuite !
Je pose ma question

Ta santé dans ta boîte mail

Tu souhaites recevoir les meilleurs contenus Nabla dans ta boîte mail ?

Ton email sera uniquement utilisé par Nabla pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et tu peux te désabonner à chaque newsletter. En savoir plus
Illustration - Nabla

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla