Retour

Babyblues

Publié le , 2 min de lecture
Illustration - Nabla
Dr Véronique Cayol
Gynécologue-obstétricienne

Le baby blues est un état passager caractérisé par de fortes émotions souvent contradictoires : joie, mélancolie, irritabilité, pleurs… Il apparaît dans les jours qui suivent l’accouchement en raison de la chute hormonale importante.

Généralités et symptômes

À quoi est-ce dû ?

Le baby blues est en partie dû à la variation des hormones suite à l’accouchement.

Après la délivrance du placenta, on observe en effet chez la nouvelle maman une baisse des hormones sexuelles maternelles mais aussi un taux élevé de prolactine, l’hormone qui joue dans la lactation.

Le baby blues est également dû au stress et à la fatigue causés par l’accouchement.

Ça dure combien de temps ?

Le baby blues est passager et ne dure généralement pas plus de 15 jours. Le pic se trouve souvent entre le 3e et le 5e jour après la naissance. Il est indépendant de la parité (nombre d’enfants), du mode d’accouchement ou d’alimentation du nouveau-né.

Et ça concerne qui ?

Le baby-blues est fréquent : 80% des nouvelles mamans le traversent !

Quels sont les symptômes ?

Le baby blues est un état dépressif avec, a minima:

  • Labilité émotionnelle : instabilité des réactions émotionnelles
  • Pleurs irrépressibles
  • Troubles des conduites alimentaires
  • Anxiété et irritabilité
  • Peur d’être délaissée
  • Troubles du sommeil
  • Oublis, confusion
  • Crainte obsédante de ne pas être capable de s’occuper du nouveau-né

Quel traitement ?

Le baby-blues ne nécessite pas de traitement médicamenteux. Un soutien psychologique avec mobilisation chaleureuse de l'entourage suffit généralement.

Recommandations et conseils

Ne pas hésiter à en parler !

Ne pas hésiter à en parler à son équipe soignante (aux professionnels de santé du service de la maternité par exemple) et à son entourage. Ils permettront de rassurer la maman sur ses fonctions maternelles.

Se reposer

Il est conseillé de se reposer le plus possible et de prendre un peu de temps pour soi : demander un relai au papa, aux professionnels de la maternité ou encore à ses proches. Alléger sa charge mentale !

Ce n’est que passager !

Ne pas oublier que le baby blues est un état passager et très fréquent : il ne durera pas et n’est pas non plus anormal !

Faire des activités avec le bébé

Renforcer le lien mère-enfant tout en favorisant la production d’hormones liées au plaisir (dopamine) : promener le bébé, le porter contre sa peau…

Prado

Ne pas hésiter à solliciter Prado, le service de retour à domicile après hospitalisation. Il est proposé aux mamans à la suite de leur accouchement. La mère choisie alors une sage-femme qui effectue un suivi de la mère et de l’enfant à domicile.

Au-delà de 15 jours

Si les symptômes ne disparaissent pas après 15 jours, il est conseillé de consulter un médecin ou une sage-femme.

Vous avez encore des questions ? N'hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application gratuite !
Je pose ma question

Ta santé dans ta boîte mail

Tu souhaites recevoir les meilleurs contenus Nabla dans ta boîte mail ?

Ton email sera uniquement utilisé par Nabla pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et tu peux te désabonner à chaque newsletter. En savoir plus
Illustration - Nabla

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla