← Retour

Bilan de santé complet

Publié le November 05, 2020, 9 min de lecture
Illustration - Nabla
Amélie Danaradjou
Infirmière
Illustration - Nabla
Anne-Laure Rousseau
Médecin cardio-vasculaire

Pour beaucoup d’entre-nous, examens médicaux riment avec ordonnance. Pourtant, en cas de fatigue ou de symptômes passagers, il est possible de réaliser des tests en laboratoire et sans justificatif. Ces examens médicaux peuvent alors être pris en charge par votre mutuelle et s’avérer très utiles pour mieux comprendre ce qu’il se passe dans votre corps. Notre équipe vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les examens médicaux non remboursés !

Recommandations générales

Voici quelques recommandations générales concernant les examens médicaux et leurs modalités (à jeun, jour du cycle menstruel…). Gardez ce tableau en pense-bête ! Et en cas de doute, n’hésitez jamais à passer un petit coup de fil à votre laboratoire: ils sauront vous indiquer la marche à suivre.

Prise de sang Éviter les efforts intenses et les repas riches. En cas de doute, demander la veille au laboratoire s’il faut être à jeun.
Bilan lipidique (cholestérol total, HDL et LDL, Cholestérol, triglycérides); Acide urique; Lipase; Calcium; Phosphore; Magnésium; Acide folique (folates); Glycémie à jeun; Homocystéine; Acides biliaires; Fer sérique Jeun strict 12h avant l’examen. Possibilité de boire de l’eau, un thé ou un café sans sucre et sans lait. Aucune autre boisson n’est autorisée.
Prolactine A jeun, à prélever de 8h à 10h après 20 min de repos au laboratoire
CTX (cross-laps) A jeun, à prélever avant 9h
Cortisol, l’ACTH De 7h à 9h et/ou de 16h à 17h
Test à la TRH Se déroule sur 45 min, le matin à jeun
Test au synacthène A jeun depuis 12h et au repos depuis 30 min. Prélèvement fait après une demi-heure et/ou une heure après une injection de Synacthène (l’injection devant être réalisé par un médecin ou une infirmière, la prise de rendez-vous est indispensable)
TSH et fer A faire le matin
Prélèvement vaginal En dehors de la période de menstruation Pas de traitement local (ovules, crème) depuis au moins 4 jours Pas de rapport sexuel depuis la veille Pas de toilette locale interne le jour du prélèvement
Prélèvements bactériologiques, mycologiques et parasitologiques En règle générale, évitez de nettoyer ou désinfecter la zone à prélever avant de venir au laboratoire. Les prélèvements bactériologiques doivent être réalisés avant toute prise d’antibiotiques ou après 3 à 5 jours d’arrêt de l’antibiothérapie.
Urines / selles Flacon à récupérer au laboratoire
Test Héli-Kit Arrêt depuis 1 mois de tout traitement antibiotique; Arrêt depuis 15 jours des anti-sécrétoires : IPP (Eupantol / Inexium / Inipomp / Lanzor Mopral / Ogast / Omeprazole / Pariet / Zoltum), Anti-H2 (Azantac / Nizaxid / Pepcidac / Pepcidduo / Pepdine / Raniplex / Stomedine / Tagamet), Et aussi (Cytotec / Keal / Ulcar); Arrêt depuis 24 heures des antiacides et pansements gastro-intestinaux (Acidrine, Actapulgite, Bedelix, Bolinan, Contracide, Digestif marga, Gastropulgite, Gaviscon, Gelox Gelusil, Isudrine, Kaomuth, Maalox, Moxydar, Mutésa, Neutroses, Pepsane, Phosphalugel, Poly-karaya, Polysilane, Rennie, Riocgel, riopan, Siligaz, Smecta, Xolaam) Patient à jeun depuis la veille, au repos sans boire ni manger ni fumer, ni même se brosser les dents !
Bilan hormonal: FSH, LH, Estradiol, Prolactine, AMH, SDHA J3 - J5 du cycle
Bilan hormonal : Progestérone J18 du cycle

C’est quoi un bilan de santé complet ?

Le but du bilan de santé complet est de comprendre ce qu’il se passe dans votre corps. Grâce à lui, on peut notamment détecter la cause de problèmes ou de gênes qui vous gâchent la vie depuis des années et qu’un médecin ne pourrait pas détecter lors d’un simple examen. Mais alors, qu’est-ce qu’on analyse lors d’un bilan de santé complet ?

Autant d’examens que de patients

La première chose à comprendre, c’est qu’il y a autant d’examens que de patients. Un examen médical est toujours personnalisé : votre médecin cherche à comprendre quels sont vos besoins, et quelles analyses permettront de comprendre la cause de vos problèmes.

Les étapes pour réaliser un bilan de santé complet

  1. Consulter votre médecin généraliste - et lui demander la prescription d’un bilan de santé complet.
  2. Vous munir de l’ordonnance du médecin.
  3. Vous rendre dans un laboratoire d’analyses médicales pour effectuer le prélèvement, qui ne dure jamais plus de quelques minutes.

L'alternative de la Sécurité sociale

La Sécurité Sociale propose un bilan de santé gratuit, appelé examen de prévention en santé ou EPS. C’est une bonne solution pour obtenir une analyse gratuite, mais il est toujours mieux de passer par votre médecin, qui pourra vous prescrire une analyse vraiment adaptée à votre cas et à vos besoins - plus précise et personnalisée que l’analyse “standard” proposée par la Sécurité Sociale.

Le prix d’un bilan de santé complet

Des examens intégralement remboursés par la Sécurité Sociale C’est le cas de nombreux bilans, comme par exemple :

  • les bilans sanguins visant à détecter le VIH ou l'hépatite C (intégralement remboursés)
  • les bilans sanguins des personnes atteintes d’une affection de longue durée (ALD)
  • les bilans sanguins réguliers effectués pour les femmes enceintes après 6 mois de grossesse

Des examens partiellement pris en charge par la Sécurité Sociale

D’autres types de bilans sanguins sont seulement partiellement pris en charge par la Sécu :

  • les analyses relevant de la cytopathologie ou de l’anatomie (remboursées à hauteur de 70%)
  • les prélèvements effectués par un médecin, un chirurgien-dentiste ou une sage-femme (remboursés à 70%)
  • les prélèvements effectués par un directeur de laboratoire, un auxiliaire médical ou un auxiliaire de laboratoire non infirmier (remboursés à 60%).

Des examens non remboursés

On vous détaille chaque examen dans cet article !

Se préparer à un bilan de santé complet

En général

On recommande en règle générale d’éviter les efforts intenses ou les repas riches avant une prise de sang. Pourquoi ? Il faut que le prélèvement reflète ce qui se passe dans votre corps en règle générale, et non dans des situations particulières qui n’arrivent que ponctuellement.

En général, voilà la liste des éléments dont votre médecin va vous conseiller de vérifier le taux :

  • Bilan lipidique : il permet de surveiller votre taux de composé lipidiques dans votre sang (cholestérol, triglycérides et HDL - le “bon cholestérol”)
  • Acide urique : il est produit par la dégradation de protéines (les purines) présentes dans les aliments d'origine végétale et animale. Normalement, il est éliminé par l'intestin et les reins, puis expulsé par les urines. Une augmentation du taux sanguin d'acide urique peut provoquer la goutte, ou être signe d’un dysfonctionnement du foie ou du rein chargés d'éliminer cet acide
  • Lipase : cet enzyme permet la digestion des graisses. Connaître son taux permet au médecin de diagnostiquer une maladie du pancréas.
  • Calcium
  • Phosphore
  • Magnésium
  • Acide folique (folates) : permet de détecter une éventuelle carence en vitamine B9
  • Glycémie à jeun : elle mesure le taux de sucre dans le sang
  • Homocystéine : un acide aminé dont le taux permet de détecter une carence en vitamine B9 ou B12

Dois-je vraiment être à jeun pour une prise de sang ?

Eh oui, on recommande en général de ne rien boire ni manger pendant au moins 12h. Pas de panique : il vous suffit de dîner tôt et d’effectuer le prélèvement le lendemain matin avant de prendre votre petit-déjeuner. Il est toujours possible de boire un verre d’eau, un thé ou un café (sans sucre et sans lait).

Des horaires spécifiques pour certains examens

Certains dosages varient au cours de la journée : c’est ce qu’on appelle le rythme circadien ou l’horloge biologique (votre corps n’a pas la même activité selon le moment de la journée). Il faut alors effectuer sa prise de sang à des plages horaires spécifiques pour que le prélèvements soit concluant.

Voilà un court tableau pour y voir clair.

Quoi ? Quand ? À savoir
Prolactine À jeun, de 8h à 10h et après 20 minutes de repos (au laboratoire)
CTX (Cross-Laps) À jeun, avant 9h
Cortisol et ACTH Entre 7h et 9h et/ou de 16h à 17h (selon indications de la prescription)
Test à la TRH Le matin à jeun Le test dure environ 45 minutes
TSH et fer Le matin
Test au Synacthène À jeun (depuis 12h) et au repos depuis 30 minutes Vous devez être prélevé une demi-heure et/ou une heure après une injection de Synacthène (qui doit être réalisée par un médecin ou une infirmière sur rendez-vous).

Le prélèvement vaginal

Il consiste à recueillir des sécrétions vaginales à l'aide d'un écouvillon (sorte de grand coton-tige), et sert à analyser la flore vaginale et détecter les infections.

Quelques petites conditions à respecter pour que le prélèvement puisse être concluant :

  • le faire en dehors de la période de menstruation
  • ne pas appliquer de traitement local (ovules, crème) depuis au moins 4 jours
  • ne pas avoir eu de rapport sexuel depuis la veille
  • ne pas effectuer de toilette locale interne le jour du prélèvement

Les prélèvements bactériologiques, mycologiques et parasitologiques

Ils permettent de d’identifier les bactéries, mycoses ou parasites en cause dans une infection.

En règle générale, il ne faut pas nettoyer ni désinfecter la zone à prélever avant de venir au laboratoire. Si vous prenez des antibiotiques, quelques règles à respecter : effectuer le prélèvements avant toute prise d’antibiotiques ou après 3 à 5 jours d’arrêt de la prise d’antibiotique.

Les recueils de selles ou d’urines

Leur but est de détecter la présence de parasites ou de germes et de diagnostiquer une infection urinaire. Pour cela, rien de bien compliqué : il faut simplement récupérer un flacon en laboratoire.

Le test Héli-Kit®

Votre médecin vous a prescrit un test Héli-Kit : comment va se dérouler le test et comment vous-y préparer ?

Le test Héli-Kit est un test respiratoire qui permet de savoir si votre estomac est infecté par une bactérie qu’on appelle Helicobacter pylori. Voilà comment se déroulera votre test.

Vous arrivez au laboratoire à jeun, sans avoir mangé, bu ou fumé depuis la veille. On va vous demander de boire la moitié d’une solution d’acide citrique (concrètement, son goût ressemble à celui du jus de citron). On va ensuite recueillir dans des tubes l’air que vous expirez pendant 15 secondes.

On passe ensuite à la seconde partie du test. Vous devrez boire un flacon d’urée mélangé dans la solution d’acide citrique restante, attendre une demi-heure au repos, avant que l’on recueille une nouvelle fois l’air que vous expirez pendant 15 secondes. Et voilà, vous êtes libres !

Il vous faudra juste respecter quelques consignes pour ce test : avoir arrêté tout traitement antibiotique depuis 1 mois, avoir arrêté les anti-sécrétoires depuis 15 jours, et ne pas avoir pris d’antiacides et de pansements gastro-intestinaux dans les 24h avant le test.

Le bilan hormonal (ou bilan endocrinien)

Il s’agit d’une simple prise de sang, que l’on effectue en général au troisième jour, ou entre le 2ème et 4ème jour du cycle menstruel (J-2, J-3 ou J-4), ou au 18ème jour (J-18) du cycle pour observer le taux de progestérone.

Son rôle ? Observer le taux d’hormones produit par votre corps pour trouver la cause d'une infertilité, ou plus généralement pour diagnostiquer un dérèglement hormonal qui peut être atteintes hormonales responsables de certaines troubles ou maladies.

Le bilan de santé complet, rapide, personnalisé et facile à effectuer vous permet de comprendre le fonctionnement de votre corps et de détecter enfin la cause de certains de vos problèmes.

Vous avez aimé cet article?
N'hésitez pas à le partager !

Une équipe à vos côtés pour tous vos besoins de santé

Illustration - Nabla
WE ARE HIRING! NABLA.COM
Apply