Retour

Carcinome

Publié le , 3 min de lecture
Marie-Laure Bry
Médecin généraliste

Les carcinomes sont les cancers de la peau les plus fréquents mais sont moins graves que les mélanomes. Ils se matérialisent par un nodule, une tâche ou une papule plus ou moins en relief.

Que sont les carcinomes ?

Les types de carcinomes

Il existe deux types carcinomes :

  • Carcinome basocellulaire: Le carcinome basocellulaire est le cancer cutané le plus fréquent. En France, l’incidence est de 70 individus pour 100 000 habitants.
  • Carcinome spinocellulaire (CSC) superficiel ou CSC in-situ (maladie de Bowen): Ce sont les seconds cancers de la peau en termes de fréquence. Ils représentent 20% des cancers cutanés. En France, l’incidence est de 30 individus pour 100 000 habitants, avec 3 fois plus d’hommes que de femmes. L’âge moyen du diagnostic est de 76 ans pour le CSC et entre 60-65 ans pour la maladie de Bowen.

Quelques chiffres

Les carcinomes représentent 90 % des cancers cutanés diagnostiqués en France. Le taux d’incidence (= de survenue) a été multiplié par 3 en 30 ans. Ceci peut s'expliquer par l'évolution des habitudes d'exposition aux rayonnements ultraviolets naturels et artificiels au cours des 40 dernières années.

Facteurs de risque

  • Exposition aux UV (soleil ou artificiel).
  • Infections virales cutanées à papillomavirus (HPV), surtout si immunodépression.
  • Lésion précancéreuse à type de kératoses pré-épithéliomateuses.
  • Maladie de Bowen cutanée.
  • Phototype clair.

Prévention des carcinomes

Réduire les risques

Afin de limiter les risques de développer un cancer de la peau, et ce quels que soient les facteurs de risque, il est conseillé de se protéger des rayons UV en :

  • Évitant de s’exposer au soleil de manière générale, en particulier en milieu de journée (12h-16h).
  • Utilisant une protection solaire indice 50, à renouveler toutes les 2 heures.
  • Se protégeant du soleil.
  • Bannissant les cabines de bronzage.

Dépistage

Une plaie qui ne cicatrise pas, un bouton ou une croûte qui persiste et/ou se modifie nécessite un avis dermatologique.

Diagnostic des carcinomes

Localisation

Ils surviennent généralement après l'âge de 50 ans, sur les zones découvertes du corps (visage, cou, épaules, avant-bras, jambes, torse, pieds…). Ils sont le plus souvent dus à une exposition au soleil excessive et chronique.

Dermoscopie

Le diagnostic de carcinome cutané repose sur l'examen clinique aidé de la dermoscopie - sorte de loupe médicale - qui permet de faire le diagnostic de carcinome et parfois de son sous-type histologique.

Le diagnostic sera ensuite confirmé par l'analyse au microscope d'un échantillon de la tumeur obtenu par une biopsie cutanée.

Biopsie

Les carcinomes sont facilement guérissables dans la majorité des cas. Néanmoins, certains d’entre eux, appelés « carcinomes épidermoïdes », peuvent entraîner des lésions à distance (métastases) s’ils ne sont pas retirés à temps.

Toute suspicion devra donc être confirmée par une biopsie cutanée : le dermatologue prélève, sous anesthésie locale, des cellules en regard de la zone suspecte.

Ces cellules sont ensuite envoyées en analyse anatomopathologique afin de confirmer le diagnostic.

Traitements

Chirurgical

Lorsque l’analyse anatomopathologique de la lésion initiale confirme le diagnostic, le dermatologue adresse le patient en chirurgie spécialisée afin d’enlever, sous anesthésie locale ou générale, la lésion cancéreuse et les tissus afférents, selon les recommandations médicales de références.

Dans la majorité des carcinomes, la chirurgie est efficace pour traiter la tumeur. Son retentissement esthétique et fonctionnel est extrêmement faible.

Cryothérapie

Ce traitement a pour avantage de pouvoir être réalisé au cabinet médical. Il y a néanmoins un risque de cicatrice dépigmentée dans 80% des cas.

Photothérapie dynamique

Elle est indiquée pour les personnes chez qui des carcinomes superficiels apparaissent à répétition.

C'est une méthode de traitement combinant agents chimiques et physiques. Elle consiste à appliquer une crème photosensibilisante sur la lésion, puis à irradier quelques heures plus tard avec une source lumineuse appropriée, ce qui permet la destruction des cellules cancéreuses.

Immunothérapie, chimiothérapie et radiothérapie

Elles peuvent être indiquées pour les formes avancées ou métastatiques.

Suivi

Une personne chez qui est déjà apparu un carcinome a un risque plus élevé d'en voir apparaître un nouveau. Le suivi est donc primordial et principalement clinique. Après le suivi rapproché des 5 premières années, la surveillance d’un patient atteint de carcinome se poursuit à vie, à l’aide d’un examen clinique annuel.

Vous avez encore des questions ? N'hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application gratuite !
Je pose ma question

Ta santé dans ta boîte mail

Tu souhaites recevoir les meilleurs contenus Nabla dans ta boîte mail ?

Ton email sera uniquement utilisé par Nabla pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et tu peux te désabonner à chaque newsletter. En savoir plus
Illustration - Nabla

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla