Retour

Cycle et hormones

Publié le , 3 min de lecture
Illustration - Nabla
Dr Véronique Cayol
Gynécologue-obstétricienne

Les hormones sexuelles ont un rôle essentiel dans le cycle menstruel de la femme. Durant les différentes phases qui le compose, leurs proportions évoluent et déclenchent des changements dans le corps. Pour mieux comprendre son cycle menstruel, Nabla vous propose un retour sur l'évolution des hormones à chaque cycle.

Comment fonctionne le cycle ?

Le cycle

Un cycle menstruel dure en moyenne 28 jours. Il comporte deux grandes phases durant lesquelles les hormones sexuelles produites par le corps évoluent : la phase « oestrogénique » (ou folliculaire), et la phase « progestéronique » (ou lutéale).

Rappel sur les hormones sexuelles

Il en existe deux grands types :

  • Les hormones sécrétées par le cerveau : la FSH et la LH, qui agissent sur les ovaires
  • Les hormones sécrétées par les ovaires : les oestrogènes et la progestérone, qui agissent sur les caractères sexuels secondaires (seins, pilosité…)

Pour plus d’infos sur les hormones sexuelles de la femme, ne pas hésiter à consulter notre post dédié !

Première phase (J0-J14) - l’ovaire

La première phase se caractérise par la maturation des œufs : les follicules contenant les ovocytes grandissent. Un follicule dominant est naturellement sélectionné et peut libérer un ovule (un ovocyte mûr) dans les trompes de Fallope. Les autres follicules sont détruits. Cette première phase se conclut par la rupture du follicule à la surface de l’ovaire : il expulse un ovocyte dans l’abdomen, c’est l’ovulation.

Première phase (J0-J14) - l’utérus

Pendant ce temps, l’endomètre (tissu interne de l'utérus) pousse pour accueillir la grossesse sous l’action des oestrogènes produits par l’ovaire.

Deuxième phase (J14 - J28) - l’ovaire

Le follicule dominant contenant l’ovule est appelé “corps jaune”. Il sécrète de la progestérone, la deuxième hormone féminine qui vient compléter l’action des oestrogènes. En l’absence de grossesse, il disparaît progressivement. En cas de grossesse, il sécrète des hormones jusqu’à ce que le placenta prenne le relais.

Deuxième phase (J14 - J28) - l’utérus

La progestérone structure l’endomètre pour qu’il accueille une grossesse. L’absence de grossesse entraîne la destruction du corps jaune, avec la baisse de la progestérone en conséquence et la desquamation de l’endomètre. Cette dernière se “désintègre” : il ne reste qu'une couche superficielle de 5 millimètres.

L’évolution des hormones durant la première phase

Le premier jour des règles

Au premier jour des règles, le cerveau (complexe hypothalamo-hypophysaire) sécrète de la FSH (hormone folliculo stimulante) qui agit sur le fonctionnement des ovaires.

Sécrétion de FSH et de LH

Pendant 14 jours, la FSH entraîne la sécrétion d’oestrogènes, qui permettent à l’ovule futur de maturer. Quelques jours avant l'ovulation, le milieu du cycle, le cerveau commence à sécréter de la LH (hormone lutéinisante).

Ovulation

L’ovulation correspond à l’expulsion de l’ovule mûr. Elle arrive en milieu de cycle, généralement au 14e jour. Durant cette période, la LH est à son pic et l'ovaire commence à produire de la progestérone.

L’évolution des hormones durant la seconde phase

Sécrétion de progestérone

L’ovaire sécrète donc de la progestérone qui a pour effet d’épaissir l'endomètre (paroi de l’utérus) afin de préparer la nidation.

Diminution des taux de FSH et LH

La sécrétion de progestérone a pour effet de réduire la production de FSH et de LH par le cerveau.

Diminution des taux d’œstrogènes

En réponse à la diminution des taux de FSH et de LH, les ovaires réduisent leur sécrétion d’oestrogènes puis de progestérone.

Les règles

C’est la diminution progressive de l’ensemble de ces hormones dans le sang qui déclenche les règles !

Le rétro-contrôle

C'est quoi ?

Le système est en réalité une boucle ! Les hormones agissent au niveau du cerveau pour réguler leur taux dans l’organisme.

En cas de faible taux d’oestrogène dans le sang, le système cérébral envoie plus d’influx de FSH et LH aux ovaires pour accentuer la production hormonale. C’est le même procédé dans le cas contraire.

En cas d'altération

Une altération de ce système peut provoquer un trouble du cycle ou une infertilité.

Vous avez encore des questions ? N'hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application gratuite !
Je pose ma question

Ta santé dans ta boîte mail

Tu souhaites recevoir les meilleurs contenus Nabla dans ta boîte mail ?

Ton email sera uniquement utilisé par Nabla pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et tu peux te désabonner à chaque newsletter. En savoir plus
Illustration - Nabla

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla