← Retour

Grains de beauté

Publié le , 5 min de lecture
Illustration - Nabla
Marie-Laure Bry
Médecin généraliste

Le grain de beauté nous accompagne depuis notre plus jeune âge : petits, on compte ses petites marques pigmentées, généralement brunes, parsemant notre corps comme des points de coccinelle et, devenu adulte, il peut arriver qu’on les observe avec méfiance. En effet, dans de rares cas, ils peuvent être malins et signaler la présence d’un cancer de la peau appelé mélanome. Soyez vigilants à leur évolution, notamment à un contour, une couleur et un diamètre semblant suspect. En cas de doute, votre médecin ou dermatologue pourra statuer sur leur aspect risqué ou non. Dans tous les cas, notre guide vous accompagne dans votre étude de ces petits grains, le plus souvent inoffensifs, qui mettent à l’honneur votre beauté !

Qu’est-ce qu’un grain de beauté ?

Un amas de cellules pigmentaires

Le grain de beauté, aussi appelé nævus, est un amas de cellules pigmentées à la surface du derme. Concrètement, ce sont des petites taches brunes ou roses qui apparaissent dans les premières décennies de la vie sur tout le corps, et plus particulièrement sur les zones exposées au soleil (bras, jambes). Le grain de beauté est symétrique (si vous le “divisez” mentalement en 2, les deux parties sont identiques), a des bords réguliers et forme un rond ou un ovale de 6 millimètres de diamètre au maximum.

Une quantité qui varie selon les individus

Vous l’avez remarqué, certaines personnes ont plus de grains de beauté que d’autres : cela est dû à leur type de peau - si vous avez une carnation claire, yeux et cheveux peu foncés, vous êtes plus susceptible d’en être couvert ! - et à l’exposition. Ainsi, les personnes s’exposant régulièrement sans protection solaire durant leur jeune âge vont développer davantage de nævus.

Est-ce normal d'avoir de nouveaux grains de beauté ?

Même si on ne se souvient plus de l’apparition de certains de nos gains de beauté, il est rare que ces derniers arrivent à la naissance. Néanmoins, leur apparition durant nos premières années de vie peuvent nous pousser à les croire là “depuis toujours” et donc, de s’inquiéter de la survenue de nouveau nævus. Or, les grains de beauté apparaissent tout au long de notre vie, avec un pic lors de l’enfance et de l’adolescence. Il se peut même que certains surviennent lors de grossesse ! Pas d’inquiétude, donc, si vous avez de nouveaux grains de beauté. Le soleil peut également en être à l’origine : faites attention à bien vous protéger, leur survenue peut être le signal d’une exposition trop prolongée. S’ils vous semblent suspects, suivez nos conseils ci-dessous pour les observer judicieusement et consultez sans tarder votre médecin ou dermatologue. Seul un professionnel de santé aguerri pourra conduire les analyses adéquates pour vérifier leur dangerosité ou non.

Est-ce que les grains de beauté peuvent disparaître ?

Au même titre que de nouveaux grains de beauté peuvent apparaître, d’autres peuvent disparaître ! Leur nombre varie tout au long de la vie des individus, même si la majorité des nævus restent stables.

Comment savoir si un grain de beauté est dangereux ?

L’importance de la prévention

Un grain de beauté peut être dangereux s’il s’agit, en réalité, d’un mélanome. Le mélanome traduit l’existence d’un cancer, qui touche 11 000 personnes chaque année en France ; c’est donc le 9ème cancer le plus répandu chez les hommes et le 6ème chez les femmes. Il y a également une dimension héréditaire : si certains de vos proches sont touchés par ce cancer, surveillez de près vos grains de beauté et allez régulièrement chez le dermatologue pour les faire vérifier. Par ailleurs, si vous vous exposez beaucoup au soleil et/ou avez une carnation claire, redoublez de vigilance (sans oublier d’appliquer une protection adéquate !). Chez les peaux noires, on retrouve aussi des mélanomes, localisés plutôt sur la paume des mains, plantes des pieds et même sous les ongles. Quelle que soit votre type de peau, ce sont les rayons UV qui sont à incriminer : 65 à 95% des mélanomes cutanés sont causés par l’exposition au soleil, il faut donc ne pas lésiner sur la crème solaire à haut indice (30 minimum si adulte, 50 pour les enfants), à appliquer régulièrement dès le plus jeune âge. Portez des tee-shirts à manches longues, des châles légers, des chapeaux ou des casquettes ombrageant votre visage et couvrez de crème ce qui ne peut pas être couvert par les habits. Un nombre conséquent de grains de beauté sur le corps (plus de 40) doit aussi vous alerter : cela ne veut absolument pas dire que vous avez un cancer mais, logiquement, plus vous avez de nævi plus le risque d’avoir un mélanome augmente !

L’observation ABCDE, la clef de votre santé

Outre l’avis du dermatologue, que nous vous encourageons à consulter au moindre doute, vous pouvez vérifier que votre grain de beauté est inoffensif grâce à la méthode ABCDE suivante :

  • A : asymétrie : si votre grain de beauté n’est pas symétrique (imaginez le diviser en 2 pour regarder si les deux parties sont identiques), il doit vous interroger
  • B : bords : les bords doivent être réguliers, ne pas être en dentelle ou irréguliers
  • C : couleur : la couleur peut être brune, rose, claire ou noire. Faites surtout attention aux importantes différences de pigmentation sur un même grain de beauté qui doivent vous alerter.
  • D : diamètre : un grain de beauté sain ne fait généralement pas plus de 6 millimètres de diamètre.
  • E : évolution : un grain de beauté changeant brusquement de forme, couleur, ayant des bords différents, grandissant soudainement doit attirer votre attention. Essayez de repérer le vilain petit canard, différent des autres nævus.

Si votre grain de beauté se met à saigner ou gratte beaucoup, consultez votre médecin. Sur une note plus légère, il est à noter que les grains de beauté bombés ou avec des poils ne présentent, a priori, pas plus de danger.

Est-il dangereux de se faire enlever un grain de beauté ?

Lorsque le grain de beauté est enlevé par un dermatologue, cela est bien évidemment un geste professionnel qui ne présente pas de risque pour la santé. Bien au contraire, si la raison est clinique, cela peut permettre de retirer un nævus qui aurait pu être dangereux. Ce n’est qu’après l’avoir retiré que le dermatologue pourra conduire des analyses qui prouveront ou non sa dangerosité. Seule la biopsie permet de confirmer le diagnostic et cette dernière doit être faite le plus tôt possible car le cancer de la peau peut évoluer rapidement. Que la raison soit médicale ou esthétique, aucun souci à avoir : il se peut que d’importants saignements apparaissent à l’issue de cette mini opération, qui demeure bénigne et sans danger. Néanmoins, une cicatrice peut demeurer après cette intervention. Si cela vous inquiète, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

*Les grains de beauté évoluent avec vous : s’ils apparaissent en grande majorité durant les premières décennies, notamment sous l’effet du soleil, de nouveaux peuvent surgir au cours de la vie et d’autres disparaître. De manière générale, ils ne vous poseront aucun souci. Soyez toutefois vigilant à leur apparence en suivant la méthode de vérification ABCDE, surtout si vous avez des cas de mélanomes dans votre famille, avez une carnation claire ou beaucoup de nævus. Pas d’inquiétude si vous remarquez une petite anomalie : consultez sans tarder votre médecin ou dermatologue qui saura, grâce à un œil expert, vous donner l’heure juste. Dans l’immense majorité des cas, les grains de beauté sont bénins... et ne servent qu’à décorer votre corps !*

Vous avez aimé cet article?
N'hésitez pas à le partager !

Une équipe à vos côtés pour tous vos besoins de santé

Illustration - Nabla
WE ARE HIRING! NABLA.COM
Apply