Retour

Grippe

Publié le , 7 min de lecture
Léna Genet
Médecin généraliste

Chaque hiver, la grippe est à l'origine de toux, maux de tête ou encore de courbatures. Virus très contagieux après le début des symptômes, elle peut être grave dans certains cas et il est important d'adopter les bons gestes pour la prévenir ou guérir.

La grippe, une affection respiratoire

Une infection virale

La grippe est une infection virale, due au myxovirus influenzae. Ce virus est présent de manière saisonnière, d’où le nom de grippe saisonnière. Elle peut être grave chez les personnes à risque.

Les différents virus de la grippe

Le virus de la grippe appartient à la famille des virus influenzae. Il en existe trois types (A, B ou C) comprenant chacun plusieurs souches. D’une année à l’autre, les souches du virus de la grippe en circulation ne sont pas les mêmes.

Qui sont les personnes à risque?

Les personnes à risque, pour lesquelles la grippe peut être grave, sont :

  • Les nourrissons de moins de 6 mois,
  • Les femmes enceintes,
  • Les personnes de plus de 65 ans,
  • Les personnes immunodéprimées ou ayant une maladie chronique (diabète, insuffisance cardiaque ou rénale, maladie respiratoire chronique…).

La transmission du virus

Les personnes contaminées sont très contagieuses, et le virus se propage rapidement à travers les gouttelettes de salive que l’on émet dans l’air en parlant, toussant ou éternuant.

Le virus se retrouve dans l’air et est inhalé par d’autres personnes, qui sont contaminées et deviennent à leur tour contagieuses.

Le virus se transmet aussi par les mains et les objets contenant des gouttelettes de salive.

La durée d’incubation

Une personne développe les symptômes de la grippe environ 48h après le contact avec le virus. C’est ce qu’on appelle la durée d’incubation.

La contagiosité

Une personne contaminée par le virus de la grippe est contagieuse pendant 5 à 7 jours après le début des symptômes. Pendant cette durée, il est très important de respecter les gestes barrières pour éviter la propagation du virus.

Le diagnostic de la grippe

Les symptômes et le diagnostic clinique

Le diagnostic de la grippe est clinique, c’est-à-dire qu’il se fait après l’observation des symptômes suivants :

  • Une fièvre importante,
  • Des frissons,
  • Une fatigue intense,
  • Des courbatures musculaires et articulaires,
  • Des maux de tête,
  • Une toux sèche et douloureuse.

Le test respiratoire possible mais non systématique

Exceptionnellement, il est possible de faire un prélèvement respiratoire pour diagnostiquer une grippe.

Le test consiste à réaliser un prélèvement en introduisant un long coton tige dans le nez du patient.

À l’analyse, si l’échantillon récupéré contient des cellules contaminées par le virus, cela permet de diagnostiquer une grippe.

Les complications possibles de la grippe

Des lésions pulmonaires étendues ou l’atteinte d’autres organes

Les cellules cibles des virus Influenza sont les cellules épithéliales ciliées de l’arbre respiratoire. Le virus s’y multiplie très activement et diffuse de proche en proche à partir du rhinopharynx vers les voies respiratoires inférieures.

L’infection conduit à la nécrose des cellules ciliées et peut provoquer ainsi des lésions pulmonaires étendues, chez les personnes fragiles.

Dans les cas les plus graves, la grippe peut provoquer des lésions d’autres organes, notamment le cœur et le cerveau.

La décompensation d’une pathologie chronique sous jacente

Chez les personnes atteintes d’une maladie chronique, la grippe peut provoquer une décompensation de cette maladie, c’est-à-dire un ensemble de perturbations graves de l’état de santé.

Par exemple, la grippe peut entraîner un déséquilibre glycémique chez un patient diabétique, des problèmes respiratoires graves chez les patients atteints de bronchopneumopathie ou d'asthme…

Une surinfection bactérienne

L’infection par le virus de la grippe conduit à la nécrose des cellules à mucus des voies respiratoires, ce qui favorise les surinfections bactériennes notamment pneumonie, sinusite ou otite.

Le risque de fausse couche ou un accouchement prématuré

Chez la femme enceinte, la grippe augmente le risque de fausse couche et d’accouchement prématuré.

Des convulsions hyperthermiques

Chez le jeune enfant les convulsions hyperthermiques sont classiquement associées au virus influenza B.

Le traitement des personnes en bonne santé générale

Une guérison rapide chez les personnes en bonne santé

Chez les personnes en bonne santé, la guérison de la grippe se fait en une semaine. La fatigue peut durer trois ou quatre semaines et la toux sèche peut durer deux semaines.

Un traitement symptomatique

Pour les personnes en bonne santé, le traitement est uniquement symptomatique :

  • Paracétamol contre la fièvre et les douleurs,
  • Repos et si besoin un arrêt de travail,
  • Hydratation suffisante, notamment en cas de fièvre. Il faut boire plus d’1,5 litres par jour.

Ce qu’il faut éviter

En cas de grippe, il faut éviter les AINS, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui peuvent compliquer l’infection grippale. Tout comme l’Aspirine qui est déconseillée car elle peut provoquer des complications hépatiques et neurologiques graves.

Les antibiotiques sont inutiles, et les sirops antitussifs et les collutoires sont peu efficaces.

Pour les enfants de plus de 6 mois

Certains comportements doivent être respectés en cas de grippe chez un enfant de plus de 6 mois. Il ne faut surtout pas sur-couvrir l’enfant, mais lui proposer de l’eau régulièrement pour éviter la déshydratation, et éviter les bains froids. La prise de paracétamol permet d’apporter du confort à l’enfant, mais l’objectif n’est pas de revenir à une température normale.

Le traitement des personnes à risque

Le traitement antiviral

Chez les personnes à risque, un traitement antiviral par prise d’Oseltamivir ou de Zanamivir peut être prescrit. Il est efficace s’il est débuté dans les 2 jours après l’apparition des symptômes.

Ce traitement peut être prescrit en prévention chez les personnes à risque ayant été en contact étroit avec un cas de grippe dans les 48h. Le traitement antiviral est inutile chez les personnes en bonne santé.

L’hospitalisation

L’hospitalisation est parfois nécessaire chez les personnes à risque, pour les formes graves ou en cas de complications liées à une maladie chronique.

Chez l’enfant de moins de 6 mois

En cas de grippe chez un enfant de moins de 6 mois, une hospitalisation pour surveillance est recommandée.

Les gestes barrières

Se laver les mains

Pour éviter la propagation du virus, il faut se laver régulièrement les mains, avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes.

Le lavage des mains doit être un réflexe, notamment avant de préparer le repas et de manger, après s’être mouché, avoir éternué ou toussé, après être passé aux toilettes, après avoir pris les transports en commun… et systématiquement en rentrant chez soi.

En l’absence d’eau et de savon, il est possible d’utiliser une solution hydro-alcoolique.

Utiliser des mouchoirs jetables et éternuer dans son coude

Il est important d’utiliser un mouchoir jetable pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher. Le mouchoir doit être jeté aussitôt. Sinon, il faut tousser et éternuer dans son coude.

Porter un masque

Le port du masque, jetable ou lavable, permet de limiter la propagation du virus. Pour être efficace, le masque doit couvrir le nez et la bouche.

Limiter les contacts physiques et garder ses distances

Quelques consignes simples peuvent permettre de limiter les risques de contagion :

  • Garder ses distances, en restant à un mètre des personnes que l’on croise,
  • Éviter les embrassades et de serrer les mains,
  • Éviter de porter ses mains à son visage.

Le vaccin contre la grippe

Pour éviter les formes graves

Le vaccin est recommandé chez les personnes pouvant développer des formes graves de la grippe :

  • Les personnes de plus de 65 ans,
  • Les femmes enceintes,
  • Les personnes souffrant de pathologies chroniques, y compris les enfants à partir de 6 mois,
  • Les personnes obèses,
  • Les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ou dans un établissement médico-social d’hébergement.

Pour ces personnes, le vaccin est pris en charge par la Sécurité sociale, sans avance de frais.

Dans certaines situations à risque

Le vaccin est également recommandé pour les personnes plus susceptibles d’être contaminées et en contact régulier avec des personnes présentant un risque de grippe sévère :

  • Les personnels soignants et les aides à domicile,
  • L’entourage des nourrissons et des personnes immunodéprimées,
  • Le personnel des bateaux de croisière, des avions, de l’industrie du voyage.

Les modalités du vaccin

Dans les cas où elle est recommandée, la vaccination contre la grippe doit être faite tous les ans, avec un nouveau vaccin élaboré pour protéger contre les virus susceptibles de circuler.

Une seule injection suffit, sauf pour les enfants de moins de neuf ans qui n’ont jamais été vaccinés contre la grippe et qui ont besoin de deux injections à 4 semaines d’intervalle pour être protégés. La protection est efficace deux semaines après le vaccin.

Les effets indésirables

Les effets indésirables du vaccin contre la grippe sont bénins et transitoires. Le point d’injection peut rougir et être un peu douloureux. La personne vaccinée peut ressentir des douleurs musculaires, des céphalées et une légère fièvre. Une réaction allergique plus grave est extrêmement rare.

La grippe est donc une infection virale très contagieuse. Si ses symptômes sont dérangeants, ils n'entraînent des complications que dans certains cas. Aujourd'hui, des traitements existent pour prévenir ou guérir la grippe. Au-delà des médicaments ou vaccins, la bonne application des gestes barrières limite la propagation du virus !

Vous avez encore des questions ? N’hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application !
Je pose ma question

La santé dans votre boîte mail

Vous souhaitez recevoir les meilleurs contenus Nabla dans votre boîte mail ?

Votre email sera uniquement utilisé pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et vous pourrez vous désabonner à tout moment. En savoir plus
Illustration - Nabla

Consultations par chat. Illimitées. Sans RDV.

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla