Retour

Nodule thyroïdien

Publié le , 4 min de lecture
Illustration - Nabla
Karima Amazzough
Médecin généraliste
Illustration - Nabla
Marie-Laure Bry
Médecin généraliste
Illustration - Nabla
Jean-Pierre Leroy
Médecin généraliste

Vous ressentez une petite grosseur au niveau du cou et vous vous demandez s’il s’agit d’un nodule thyroïdien ? Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas : dans 95 % des situations, un nodule thyroïdien est bénin, et il vous suffira de surveiller son évolution ! Les médecins généraliste Marie-Laure Bry, Karima Amazzough et Jean-Pierre Leroy répondent à toutes vos questions concernant le nodule de la thyroïde, du diagnostic au traitement.

C’est quoi un nodule thyroïdien ?

La thyroïde est une glande endocrine. Elle sécrète des hormones qui régulent notre organisme. Parfois, un nodule peut apparaître et perturber son fonctionnement.

Un nodule thyroïdien est une petite grosseur généralement située au niveau du cou, dans la glande thyroïde. Il apparaît fréquemment chez les femmes âgées de plus de 50 ans. On le découvre souvent en palpant son cou ou parce que le bilan sanguin montre un taux de TSH (thyréostimuline) anormal. Dans la plupart des cas, les nodules sont bénins.

Que faire en cas d’apparition de nodule thyroïdien ?

Si vous ressentez ou si vous avez un nodule, consultez tout d’abord votre médecin. La prise en charge du nodule thyroïdien consiste avant tout à exclure un cancer thyroïdien. Pour cela, votre médecin vous demandera de faire deux examens.

  1. Une prise de sang : c’est la première étape. Elle permet de détecter le dosage de l’hormone TSH présente dans le sang et sécrétée par la thyroïde. Si elle fabrique trop de TSH, on parle alors d’hyperthyroïdie. Si elle n’en fabrique pas assez, on parle d’hypothyroïdie. Dans un cas ou dans l’autre, le médecin peut vous prescrire des médicaments pour diminuer ou augmenter la dose de TSH afin que vous retrouviez une dose normale. Sachez que les valeurs normales de TSH sont comprises environ entre 0,15 et 5 mUI/l (milliunités par litre).
  2. Une échographie de la thyroïde : cet examen permet de visualiser les caractéristiques du nodule (sa taille, sa localisation…). L’échographie thyroïdienne est indolore. Le radiologue applique un gel sur votre cou et visualise ensuite votre glande grâce à une sonde à ultrasons, placée en contact avec votre peau. Si rien de suspect n’apparaît à l’écran, il vous suffira de surveiller le nodule en palpant régulièrement votre cou et en réitérant ces examens tous les six mois. L’échographie permet d’établir un score de risque de malignité grâce à la classification TI-RADS (thyroid imaging-reporting and database system). Selon les caractéristiques de l’échographie, vous pouvez être amené à passer un troisième examen : une cytoponction.
  3. La cytoponction : sous ce nom barbare se cache la clé de la prise en charge du nodule thyroïdien. En effet, elle permet de connaître la constitution d’un ou de plusieurs nodules thyroïdiens, qui seront choisis en fonction de leur aspect et de leur taille. Selon le résultat de l’analyse, une simple surveillance ou une chirurgie pourront être envisagées. La cytoponction est un geste simple consistant à introduire une aiguille très fine dans le nodule pour analyser ses cellules et ainsi évaluer les risques de cancer. Avant de réaliser cet examen, n’oubliez pas d’informer votre médecin si vous prenez des anticoagulants ou des antiagrégants (comme l’aspirine). En effet, vous devrez peut-être arrêter ces médicaments avant d’effectuer l’examen.
  4. La scintigraphie : Parfois, on peut vous demander de réaliser un quatrième examen, une scintigraphie. Néanmoins, elle n’est recommandée que si votre TSH est basse et dans l’hypothèse d’un nodule cancéreux. La scintigraphie est un examen radiologique indolore réalisé après qu’on vous ait injecté un produit en intraveineuse (c’est-à-dire à l’intérieur d’une veine) qui se fixe sur la glande et qui permet d’étudier l’activité du nodule.

Nodule thyroidien

Comment savoir si un nodule thyroïdien est cancéreux ?

Ce sont les résultats de la cytoponction qui déterminent si le nodule thyroïdien est cancéreux ou non. Pour cela, les médecins se rapportent à un tableau de classification, communément appelé le tableau de classification Bethesda. Il permet d’évaluer si le nodule est cancéreux ou non et d’orienter la prise en charge vers la chirurgie ou la surveillance. Dans 95% des cas, un nodule thyroïdien est bénin.

Est-ce qu’un nodule thyroïdien peut être traité ?

Un nodule thyroïdien peut être traité de trois manières.

  1. Par traitement médical à l’iode 131 : l’iode 131 est un iode radioactif qui s’attaque aux cellules cancéreuses du nodule. Administré par voie orale sous forme de gélule, il permet de réduire la taille du nodule.
  2. Par intervention chirurgicale : il s’agit de la thyroïdectomie de la glande thyroïde.
  3. Par thermo-ablation par radiofréquence : une alternative à la chirurgie qui consiste à chauffer le nodule afin de le détruire.

Comment éliminer un nodule thyroïdien ?

La thyroïdectomie est l’opération qui permet d’éliminer entièrement ou partiellement la glande thyroïde. Il s’agit d’une chirurgie fréquente et souvent peu urgente. Elle est réalisée sous anesthésie générale. Une ablation de la thyroïde ou d’une partie de la thyroïde nécessite ensuite de prendre quotidiennement des médicaments hormonaux substitutifs.

Parfois, d’autres traitements peuvent être envisagés par votre médecin pour compléter la chirurgie, tel que le traitement à l’iode 131.

Comment se passe une ponction d’un nodule de la thyroïde ?

La cytoponction est une ponction du nodule de la thyroïde réalisée sous anesthésie locale. C’est un geste simple et peu douloureux. Elle peut être réalisée par un endocrinologue ou un radiologue. L’examen consiste à introduire une fine aiguille dans le nodule et à aspirer les cellules pour un examen microscopique.

Les nodules thyroïdiens sont très fréquents et leur prise en charge est simple. Puisque un nodule n’entraîne pas de symptômes apparents, il est important de prévenir son apparition en surveillant de près l’éventuelle manifestation d’une grosseur au niveau du cou. Cette surveillance est d’autant plus conseillée chez les femmes âgées de plus de 50 ans. Enfin, la palpation est votre meilleur allié contre l’évolution d’un nodule thyroïdien.

Vous avez aimé cet article?
N’hésitez pas à le partager !

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla