Retour

Reflux gastrique

Publié le , 4 min de lecture
Marie-Laure Bry
Médecin généraliste

Le reflux gastrique peut être gênant au quotidien lorsqu'il provoque des brûlures d'estomac ou encore des régurgitations. Comment reconnaître ses symptomes ? Quels moyens existent pour le traiter ? Nabla répond à vos questions sur le reflux gastrique aujourd'hui !

Comprendre le reflux gastro-œsophagien

Le reflux gastrique, c’est quoi ?

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est la remontée du suc gastrique, très acide, depuis l’estomac vers l’œsophage.

Cette remontée passe par la jonction gastro-œsophagienne appelée cardia. Le RGO concerne 10% de la population.

Quand il est peu gênant et n’occasionne pas de complications, aucun traitement n’est nécessaire.

Le système anti-reflux

Ce système a deux composantes :

  • La cardia : le muscle à la jonction gastro-œsophagienne
  • L’orifice hiatal : le bas de l’œsophage passe dans cet orifice au travers du diaphragme et s’ouvre dans l’estomac. C’est l’angle anti-reflux !

Dysfonctionnement du système anti-reflux

Le RGO survient lorsque le système anti-reflux du corps est défaillant. Le contenu acide de l’estomac remonte alors dans l'œsophage ce qui le fragilise. Cela peut mener à certaines complications.

Symptômes

Pyrosis

C’est le symptôme le plus caractéristique du RGO. Il s’agit d’une brûlure qui part de l’estomac et qui remonte dans le thorax pour se terminer plus ou moins haut jusqu'à la bouche. Ce pyrosis survient surtout après les repas ou dans certaines positions (penché en avant, allongé).

Régurgitations

Le RGO se caractérise par des régurgitations acides ou alimentaires : c’est-à-dire des renvois d’aliments ou de liquides dans la bouche. Ces régurgitations surviennent sans nausées.

Hoquet

Le RGO peut se manifester par des signes digestifs tels que le hoquet ou des éructations, des expulsions de gaz et d’air contenus dans l'estomac.

Formes atypiques

D’autres signaux peuvent être caractéristiques d’un RGO.

  • Toux chronique inexpliquée.
  • Douleur thoracique pouvant simuler une douleur cardiaque.
  • Manifestations ORL (laryngite, pharyngite...).

Complications

Certaines complications peuvent apparaître à terme :

  • Sténose peptique avec dysphagie (difficultés à avaler)
  • Ulcère de l’œsophage
  • Hémorragie digestive (saignements)
  • Endobrachyoesophage ou ulcère de Barrett (transformation de la muqueuse œsophagienne qui prend l’aspect de la muqueuse intestinale)
  • Adénocarcinome (cancer de l’œsophage)

Conseils pour s'en prémunir

Lutter contre le surpoids

Il est recommandé de perdre du poids lorsque cela est nécessaire. En effet, l'obésité abdominale aggrave les symptômes du RGO.

Diminuer sa consommation d’alcool

L’alcool a pour effet de détendre le muscle situé au bas de l'œsophage, ce qui facilite les remontées du contenu de l’estomac. L’alcool entretient également la production d’acide.

Arrêter de fumer

Le tabac peut entraîner une hyper production d’acidité dans l’estomac, ce qui favorise le RGO.

Manger lentement

Manger lentement et bien mastiquer permet de limiter le RGO. Certaines techniques peuvent aider ! Poser sa fourchette entre chaque bouchée, par exemple, permet de manger moins vite.

Éviter les repas copieux et épicés

Les repas trop gras, épicés ou copieux peuvent favoriser le RGO. Il est ainsi conseillé de manger léger et de ne pas dépasser 400 cc de liquides (soupe et boissons) par repas.

Éviter certains aliments

Certains aliments peuvent favoriser le RGO. En voici quelques uns : chocolat, agrumes, vinaigre, citron et certaines boissons telles que café et les boissons gazeuses.

Ne pas se coucher juste après le repas

Respecter un intervalle de temps de 2 heures entre le dîner et le coucher. Cela permet de laisser le temps à la digestion de faire son effet. Pour les mêmes raisons, éviter les efforts physiques et les siestes immédiatement après les repas.

Adopter une position adaptée

Certaines postures peuvent déclencher le RGO. Il est conseillé d’éviter de se pencher en avant, de comprimer son abdomen (attention aux ceintures et vêtements trop serrés) ou de faire des efforts physiques trop importants. Il est recommandé de privilégier une position semi-assise, notamment après le repas.

Pour la nuit

Il est conseillé de surélever la tête de lit de 10 à 15 cm en cas de douleur nocturne liée au RGO.

Éviter certains médicaments

Certains médicaments peuvent contribuer à la survenue du RGO. Éviter ainsi l’acide salicylique et les anti-inflammatoires qui peuvent irriter l’oesophage.

Traitements

Pour un effet immédiat

Il est conseillé d’utiliser des topiques antiacides ou alginates. Ils sont à base de sels d'aluminium et de magnésium, deux éléments qui participent à réduire l’acidité gastrique : ils agissent comme une sorte de tampon. Ils peuvent être pris au moment de l'épisode douloureux, entre les repas ou au coucher.

Pour un effet rapide

Les antihistaminiques de type H2 ont un effet rapide. Ils permettent de bloquer l’action de l’histamine, une molécule qui entraîne la production de suc gastriques.

Pour un effet retardé mais prolongé

Si les antiacides ne font pas effet, il est conseillé d’utiliser des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Ils permettent de diminuer la sécrétion acide gastrique. Attention néanmoins aux délais de traitement : celui-ci ne doit pas dépasser quatre semaines sur prescription médicale.

Demander conseil à son pharmacien

L’automédication est possible mais doit se faire sous les conseils de son pharmacien. Une consultation médicale est toutefois nécessaire si le traitement est inefficace ou si les symptômes persistent.

Vous avez encore des questions ? N'hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application gratuite !
Je pose ma question

Ta santé dans ta boîte mail

Tu souhaites recevoir les meilleurs contenus Nabla dans ta boîte mail ?

Ton email sera uniquement utilisé par Nabla pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et tu peux te désabonner à chaque newsletter. En savoir plus
Illustration - Nabla

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla