Retour

Toilette intime

Publié le , 2 min de lecture
Dr Véronique Cayol
Gynécologue-obstétricienne

La toilette intime consiste à laver la zone du périnée qui comprend, chez la femme, la vulve, l’orifice de l’urètre, l’entrée du vagin et l’anus. Aujourd'hui, Nabla vous donne des conseils pour bien laver ses parties intimes !

Toilette intime une fois par jour

Pourquoi ?

Une matière blanche s’accumule naturellement dans cette région. Il s’agit de smegma, une substance composée de cellules mortes et de sécrétions.

Quand ?

Il est conseillé d’effectuer sa toilette intime une fois par jour (potentiellement deux fois en période de règles si souhaité). La toilette intime ne doit pas être effectuée de manière trop fréquente, afin de ne pas agresser cette zone très fragile.

Bien choisir le nettoyant

Pourquoi ?

Il est important de maintenir l’équilibre de cette zone délicate et donc de choisir des produits doux et adaptés.

À éviter

Il est conseillé d’éviter les gels douche ou savons de Marseille, trop agressifs, qui pourraient déstabiliser le pH de la zone.

À privilégier

Au contraire, privilégier un pain dermatologique (un savon sans savon), un savon doux ou un gel nettoyant intime.

Se laver avec la main

Pourquoi ?

Il est préférable de faire sa toilette intime à la main. En effet, les gants de toilette peuvent stocker germes et microbes, susceptibles d’infecter la flore vaginale.

Se laver les mains

Il est aussi important de laver ses mains avant de nettoyer la zone intime.

Se laver d'avant en arrière

Comment ?

La toilette intime doit se faire de l’avant vers l’arrière, en nettoyant d’abord la vulve (les petites et grandes lèvres), puis la région anale.

Pourquoi ?

Ceci permet d'éviter la contamination du vagin par la flore intestinale. Il en va de même aux toilettes : il est conseillé de s’essuyer d’avant en arrière afin d’éviter la propagation de bactéries.

toilette-intime

Pas de toilette interne

Ne surtout pas faire de toilette interne

Il est fortement déconseillé d’effectuer une toilette interne, c’est-à-dire de nettoyer le vagin avec du savon ou par douches vaginales.

Un organe autonettoyant

En effet, le vagin est un organe autonettoyant : il possède un ensemble de bactéries dont le rôle est de maintenir un équilibre interne et de le protéger des infections.

Déstabiliser la flore

Nettoyer l’intérieur du vagin, c’est donc déstabiliser cet équilibre et abîmer la flore vaginale (que l’on appelle flore de Döderlein). qui combat les infections.

En cas d'irritation ou de mycose

Qu'est-ce que la mycose vaginale ?

Une mycose vaginale est une infection gynécologique courante du vagin ou de la vulve, en raison d’un déséquilibre de la flore vaginale. Cette perturbation est due à l’émergence d’un champignon (souvent le Candida Albicans), naturellement présent dans l’appareil génital.

Que faire ?

Adapter sa routine intime : éviter les protections intimes irritantes, les vêtements serrés et les sous-vêtements synthétiques !

Vous avez encore des questions ? N'hésitez pas à les poser aux professionnels de santé sur notre application gratuite !
Je pose ma question

Ta santé dans ta boîte mail

Tu souhaites recevoir les meilleurs contenus Nabla dans ta boîte mail ?

Ton email sera uniquement utilisé par Nabla pour l’envoi de la newsletter. Il ne sera jamais communiqué à l’extérieur et tu peux te désabonner à chaque newsletter. En savoir plus
Illustration - Nabla

Ta santé en une seule app

Plus de 20 000 femmes ont déjà rejoint Nabla
Illustration - Nabla