← Retour

La paralysie du sommeil

Publié le October 19, 2020, 5 min de lecture
Illustration - Nabla
Jean-Pierre Leroy
Médecin généraliste

La paralysie du sommeil est la pathologie la plus représentée dans les films d’horreur. Vous l’avez peut-être même déjà vécue… Juste avant de vous endormir ou de vous réveiller, soudainement, vous ne pouvez plus bouger. Votre corps, tout entier est paralysé et vous ne pouvez strictement rien y faire. C’est bien sûr angoissant et dérangeant sur le coup, mais rassurez-vous : c’est un phénomène tout à fait naturel, qui peut s’expliquer scientifiquement et qu’il est possible de surmonter. Notre médecin généraliste Jean-Pierre Leroy vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la paralysie du sommeil, notamment comment (enfin) se libérer de ces sensations qui gâchent la nuit (et la vie).

La paralysie du sommeil, qu’est-ce que c’est ?

La paralysie du sommeil se manifeste lors des périodes de transition entre le sommeil et l’éveil. On la ressent donc au moment où l’on s’endort (phase appelée scientifiquement l’état hypnagogique) ou au moment où l’on se réveille.

D’un seul coup, alors que notre esprit est éveillé, on n’arrive plus à bouger la moindre partie de son corps, ni à parler. Ces symptômes s’accompagnent rapidement d’une sensation d'oppression et d’angoisse de plus en plus forte. C’est un état très désagréable qui peut arriver à tout le monde, même à des personnes en parfaite santé qui n’est absolument pas grave. Voyons ensemble pourquoi.

Comment expliquer ces sensations ?

La distinction entre le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

Pour faire simple, le sommeil comprend deux grandes phases : le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Le sommeil lent se décompose en 3 phases : deux de sommeil léger et une de sommeil profond. Durant ces phases, notre cerveau reste plutôt calme.

C’est lorsque le sommeil paradoxal arrive que les choses changent - c’est le fameux moment où l’on commence à rêver.

Sommeil Ce qu'il se passe
Sommeil lent Sommeil léger et sommeil profond
Sommeil paradoxal (= rêves) Phase unique pendant laquelle nous sommes en situation d’atonie musculaire.

Atonie musculaire

Savoir cela vous permettra certes de briller en soirée, mais surtout de comprendre ce qu’est la paralysie du sommeil. Le sommeil paradoxal se caractérise (entre autres) par l’atonie musculaire. Pour nous empêcher d’effectuer des mouvements dangereux durant nos rêves, notre cerveau autorise uniquement l’activité de certains muscles (dont les muscles respiratoires et cardiaques, ou ceux de nos yeux). Nos autres muscles deviennent, eux, moins toniques.

Lors de la paralysie du sommeil, cette atonie musculaire qui n’intervient normalement que lors de la phase de sommeil apparaît lors d’une phase de veille. Vous êtes alors conscient au moment de l’atonie musculaire - et vous n’arrivez plus à bouger !

Résumons. La paralysie du sommeil, c’est l’intrusion de l’atonie musculaire associée au sommeil - et parfaitement normale - lors de l’état de veille (endormissement ou réveil). Rien à voir avec un quelconque procédé mystique, comme certains le prétendaient dans l’Antiquité !

Qu’est-ce qui provoque la paralysie du sommeil ?

Mais alors, pourquoi est-ce que certains d’entre nous souffrent d’atonie musculaire au réveil et d’autres non ?

Difficile de répondre à cette question, car la paralysie du sommeil est rarement due à une cause unique. Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent favoriser son apparition :

  • la fatigue, le stress ou le surmenage
  • des horaires de sommeil irréguliers (décalage horaire, travail de nuit…)
  • un changement brutal de mode de vie (vous changez de lieu d’habitation ou de travail)
  • la consommation de drogue / médicaments
  • l’exposition à la lumière bleue (la fameuse lumière des tablettes ou des portables)

La paralysie du sommeil peut éventuellement être chronique si vous souffrez de narcolepsie (c’est la maladie qui fait que vous êtes pris d’envies irrépressibles de dormir). Vous entrez alors directement en sommeil paradoxal et il est possible que vous éprouvez des pertes brutales du tonus musculaire que l’on appelle cataplexies. Mais là encore, la narcolepsie se traite.

Vaincre la paralysie du sommeil

Si vous souffrez de paralysie du sommeil vous rêvez sûrement d’y mettre fin. Mais comment faire ? Il n’y a pas de solution miracle, bien sûr, mais il existe plusieurs pistes très efficaces pour vous débarrasser enfin de ces symptômes.

Limiter les facteurs déclencheurs

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez agir sur les facteurs qui causent la paralysie du sommeil. Vous êtes stressés ? Il est temps de prendre le problème à bras le corps pour retrouver la sérénité. Pour cela, n’hésitez pas à en parler avec des praticiens spécialisés.

Vous avez une fâcheuse tendance à surfer sur Internet avant de vous endormir ? Pourquoi ne pas plutôt lire un bon livre avant de sombrer dans les bras de Morphée ?

Vos horaires de travail sont irréguliers ? Même si ce n’est pas toujours simple, vous pouvez tenter d’aménager votre emploi du temps pour dormir le plus souvent possible au même moment.

Et si ça m’arrive de nouveau ?

Si malgré vos efforts, la paralysie de sommeil persiste, on vous donne quelques astuces pour mieux gérer la situation au moment de la crise. Pour éviter de ressentir l’oppression et l’angoisse sur le moment, vous pouvez tenter ces techniques simples :

  • Tentez de bouger une partie de votre corps non concernée par l’atonie musculaire : les yeux, la langue, les doigts et les orteils, une partie du visage…
  • Essayez de provoquer votre réveil : pour cela, vous pouvez tousser, ou tenter de contrôler votre respiration en vous concentrant dessus.
  • Si vous en avez un.e, prévenir votre partenaire : il ou elle pourra ainsi vous réveiller rapidement s’il sent que vous paniquez.

L’importance de se détendre

La clé pour vaincre la paralysie du sommeil reste la détente. C’est sûr que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais à chaque fois que cela vous arrive, dites-vous que c’est un phénomène tout à fait naturel, et focalisez-vous sur votre respiration pour vous calmer. Plus vous serez calme, plus rapidement vous pourrez sortir de l’état de paralysie et vous réveiller. Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter votre médecin, un psychologue ou un membre de l’équipe Nabla, qui saura vous conseiller et vous aider. Et surtout, dites-vous que ce que vous ressentez n’est ni une forme de folie ni une fatalité.

La paralysie du sommeil peut être très impressionnante. Mais si vous en souffrez, pas de panique. Il ne s’agit en rien d’une pathologie grave ou mystique : c’est un phénomène naturel qui peut toucher tout le monde, et dont vous pouvez venir à bout.

Vous avez aimé cet article?
N'hésitez pas à le partager !

Une équipe à vos côtés pour tous vos besoins de santé

Illustration - Nabla
WE ARE HIRING! NABLA.COM
Apply